Un matériel photo pour la Nature et les animaux

Ça y est j’ai ENFIN trouvé le matériel photo que je vais emmener pour explorer la nature !

Tous ceux qui, comme moi, passent des nuits entières à lire des comparatifs sur internet, des vidéos d’essai en anglais et changent d’avis toutes les 10 minutes environ me comprendront.

J’ai donc enfin fait des choix et j’ai décidé de les partager avec vous. Cela va peut-être vous aider ou bien remettre en question toutes vos précédentes recherches… 🙂

 

Un reflex plein format

Oui, je le sais le plus recherché pour faire de la photo animalière est en général, un appareil reflex avec un capteur APS-C, qui a pour avantage de pouvoir se tenir plus éloigné du sujet grâce à son coefficient multiplicateur. Seulement je ne fait pas que de la photo animalière et j’avais certaines exigences :

  • Un beau flou d’arrière plan, en général plus artistique sur un capteur plein format.
  • Un angle plus ouvert, pour un côté plus immersif avec les photos de paysage.
  • Une meilleure performance en basse lumière.

J’ai fait quelques recherches et j’ai fini par craquer pour un appareil photo reflex « plein format » : le Nikon D750 !

Cette gamme offre un boitier tropicalisé idéal en voyage et un mode vidéo optimal.

Petite présentation by Nikon of course :


Mais le choix du boitier n’est pas le plus difficile en soi. Chacun a ses besoins, ses envies et son budget pour définir ce choix assez rapidement.

 

Le choix des objectifs

Le Nikon D750 et les 3 objectifs pour partir explorer la nature
Le boitier Nikon D750 et les 3 objectifs choisis

Les objectifs sont sans aucun doute la partie la plus « casse-tête » du matériel photo.

La gamme est très large et toutes les marques proposent de très belles optiques. Seulement elles sont toutes différentes et offrent chacune des avantages et des inconvénients par rapport à leurs concurrentes.

Pour ma part, j’ai choisi de partir avec 3 objectifs dans le sac. Certains trouveront que c’est beaucoup, d’autres trouveront ça trop peu. Là encore, c’est une question de choix et d’utilisation. Pour moi, ce sera 3 car ils répondent chacun à une utilisation précise et surtout ils rentrent dans le sac à dos !

 

Le grand angle

Mon choix s’est porté sur le Nikon 16-35 mm f4 VR. Il n’est pas trop lourd, dispose d’une finition tropicalisée et était dans mon budget.

Nikon 16-35 mm f4 pour les photos de paysage
Nikon 16-35 mm f4

Un objectif grand angle était un incontournable dans mon choix d’objectifs. Avoir un boitier plein format, lui visser un tel objectif dessus va clairement me changer la vie ! Et les photos de paysage que je partagerai avec vous sur ce blog vont s’en ressentir ! Il permettra de faire des photos avec un angle plus large que la vision humaine et donc beaucoup plus immersives. Vous vous rendez-compte que je fais tout ça pour vous ! 🙂

Pour l’instant, les tests sont très concluants !

Vive les grands espaces !!!

 

Le polyvalent

Je n’était pas trop pour m’équiper de ce genre d’objectif mais je dois leur reconnaître un côté pratique plutôt intéressant. Il me fallait un objectif passe-partout. Un objectif qui ne me fasse pas trop remarquer, qui ai une plage de focale assez large, et qui ne soit pas trop encombrant.

Et c’est le Nikon 28-300 mm qui a attiré mon attention en regroupant toutes les qualités demandées.

Nikon 28-300 mm pour sa polyvalence dans la nature
Nikon 28-300 mm

Alors oui, ce n’est peut être pas un objectif digne d’être monté sur le Nikon D750 mais c’est sans nul doute celui qui sera en continu vissé dessus afin de ne rien rater des scènes que la nature nous offre au quotidien.

 

La focale fixe

Beaucoup de photographe vous le diront, une focale fixe est incontournable. C’est celle qui va faire ressortir du plus profond de vous, votre âme d’artiste.

Comme son nom l’indique, la focale est fixe. En d’autres termes, si vous voulez vous rapprochez ou vous éloigner de votre sujet, il va falloir utiliser vos jambes ! Certains considèrent ça comme un inconvénient, d’autres comme la meilleure façon de composer une image…

Ce genre d’optique fixe, a un avantage sur les zoom. Elles sont en général plus lumineuses et le rendu des photos est meilleur. Les flous sont plus artistiques et les sujets ressortent plus. L’idéal pour du portrait ou de la macro.

Il est pour moi (et je ne suis pas le seul), l’objectif le plus adapté à la photographie de serpents, lézards, grenouilles et autres animaux de ce genre. C’est aussi un outil parfait pour les insectes !

Nikon D750 avec le 105 mm f2.8 pour les photos de reptiles et amphibiens
Nikon D750 avec le 105 mm f2.8

Le Nikon 105 mm f2.8 me servira donc à tirer le portrait des nombreuses bestioles que je vais croiser et peut-être quelques humains aussi.

 

Un « petit plus » est venu étoffer l’équipement très récemment ! Je vous le présente dans un article rien que pour lui.

À découvrir ici sans attendre !

 

Conclusion

Il n’y a pas de règle pré-établie et vous pouvez trouver votre bonheur de manière différente que celle présentée, car, comme je l’ai déjà dit, il y a autant de sac photo qu’il y a de photographe.

Au moins, vous avez ici mon choix personnel et un petit bout de ma réflexion (intense) sur le matériel photo à emmener dans mes prochaines aventures au cœur de la nature !

 

Et vous ? Quel matériel avez-vous choisi pour photographier la nature ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*