Un écureuil terrestre appelé spermophile

Déjà une semaine que je suis en Sibérie, sur le lac Baïkal exactement et toujours aucun reptile à me mettre sous l’objectif ! Alors je me rabat sur une espèce sympathique plutôt répandue sur l’île d’Olkhon où je me trouve : l’écureuil terrestre ou Spermophile.

 

Spermophile ? Sérieusement ?

J’ai aussi vérifié plusieurs fois son petit nom afin d’en être bien sûr.
En voilà un nom qui va en faire sourire plus d’un… Vous êtes pas croyables !…

Alors pourquoi s’appelle-t-il « Spermophile » ?

Si vous aviez été plus assidus durant vos cours de latin, vous sauriez que cela signifie : « qui aime les graines » et vous ne seriez donc pas étonné que cet écureuil porte ce si joli nom.

Les scientifiques de l’époque ne sont pas allé chercher plus loin pour cette espèce. Il aime manger des graines… Et bien appelons-le « Spermophile » !

Spermophilus citellus ou ecureuil terrestre en Sibérie
Spermophilus citellus ou écureuil terrestre en Sibérie – Lac Baïkal ©Thomas Pallès

Un étrange écureuil

Contrairement à ses cousins écureuils roux que l’on a l’habitude de croiser en France, les spermophiles sont des écureuils terrestres.

Ils vivent dans des terriers qu’ils creusent dans les plaines et les steppes essentiellement sur l’hémisphère Nord. En Sibérie, si je ne me trompe pas, l’espèce présente est le Spermophilus citellus. Comme tous les représentants du genre Spermophile, cette espèce paille ses terriers pour faire un lit douillet à ses petits à la belle saison et y passer un hiver tranquillement au chaud durant leur hibernation.

C’est donc le sourire aux lèvres que j’ai pu photographier un individu en plein aménagement de son terrier, faisant des aller-retours incessants la gueule remplie d’herbes sèches jusqu’à sa demeure. Je vous ai mis quelques photos à la fin de l’article. 😉

spermophile ou écureuil terrestre en Sibérie
Un écureuil terrestre qu’on appelle spermophile ©Thomas Pallès

Physiquement aussi, les spermophiles se démarquent de nos écureuils arboricoles par de toutes petites oreilles et une queue moins fournie (différente selon les individus). Leur pelage est principalement gris/blanc avec parfois quelques traces dorées notamment au niveau des pattes, de la tête et de la queue. Au premier coup d’œil, j’ai cru qu’il s’agissait d’une marmotte dressée devant son terrier !

On ne se moque pas ! La ressemblance peut être trompeuse si on n’y regarde pas de plus près. 🙂

ecureuil terrestre devant son terrier
On dirait pas une marmotte quand même vu d’ici ? Non ?… ©Thomas Pallès

Voilà pour ce qui est de la présentation ! Maintenant, place à quelques photos prisent au Nord de l’île d’Olkhon (Sibérie).

Spermophilus citellus ou écureuil terrestre en Sibérie
Spermophilus citellus ou ecureuil terrestre en Sibérie – Lac Baïkal ©Thomas Pallès
écureuil terrestre en Sibérie
Vu ! ©Thomas Pallès
écureuil terrestre spermophile
Spermophilus citellus ou écureuil terrestre en Sibérie sur l’île d’Olkhon devant son terrier ©Thomas Pallès
Spermophilus citellus ou ecureuil terrestre en Sibérie
Portrait de l’écureuil terrestre ©Thomas Pallès
Spermophilus citellus ou ecureuil terrestre en Sibérie
Spermophilus citellus ©Thomas Pallès
écureuil terrestre ou spermophilus citellus
En pleine préparation de son nid douillet ©Thomas Pallès

 

À très bientôt pour une nouvelle espèce rencontrée sur l’île d’Olkhon en Sibérie ! 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*