Sigma 150-600 mm Sport à l’essai

Voici le tout dernier objectif qui est venu compléter mon matériel photo présenté ici, le Sigma 150-600 mm Sport.

Il m’a fallu attendre qu’une marque se décide à commercialiser un téléobjectif  à un prix accessible au grand public pour enfin m’équiper de ce « petit plus » aussi génial qu’encombrant ! 🙂

 

Qui est-il ?

Comme d’habitude, je ne rentrerai pas dans les détails techniques du monstre. Les blogs photo le font bien mieux que moi.

Le nouveau 150-600 mm Sport de chez Sigma est un objectif plutôt impressionnant ! 2,86 kg et 38 cm de long en position repliée (avec le pare soleil) ! Rien que ça ! En position 600 mm tout déplié, il atteint les 47 cm de long.

L'objectif photo Sigma 150-600 mm Sport tout déplié
Sigma 150-600 mm Sport

Vous vous en doutez, avec de telles mensurations, j’ai mis de côté l’utilisation à main levée et me suis équipé d’un trépied / monopode pour le visser dessus.

Son poids n’est pas le fruit du hasard mais bien d’une construction soignée et sans faille. C’est simple, il est entièrement fait de métal (le pare-soleil aussi). Aucun doute sur la robustesse de l’objet ! Et qu’est-ce qu’il est beau en plus ! 🙂

Evidemment, il s’agit d’un objectif tropicalisé et Sigma s’en vante bien dans ses vidéos promotionnelles (et ils ont bien raison).

J’ai envie de leur faire confiance, donc je n’arroserai pas le mien volontairement. 🙂

 

Première sortie avec le Bazooka !

Mon cœur bat la chamade, mes mains tremblent un peu, mes yeux brillent, mes pensées s’emmêlent… Bref, je le visse sur mon Nikon D750 et je sors l’essayer.

Je ne vais pas toujours revenir sur le poids mais il est lourd quand même l’engin !
La bague de zoom est relativement dure à manipuler. Mais on ne lui en veut pas quand on sait le nombre de blocs verres (24 lentilles) qu’il faut déplacer pour zoomer.

La bague de mise au point est elle aussi peu souple mais justement rassurante. Aucune hésitation lors des mises au point.

À 600 mm, et malgré une ouverture de 6.3, le piqué reste très bon et je n’ai pas à signaler de vignetage gênant. Attention toutefois à avoir un trépied stable et ne pas bouger sinon un flou est très vite arrivé.

Voici deux clichés issus de ma première sortie avec le monstre (temps couvert, lumière faible) :

première photo avec le Sigma 150-600 mm Sport
Trio de mouettes au 600 mm
Duo de Cormorans au Sigma 150-600 mm Sport
Duo de Cormorans au 600 mm

 

Conclusion

Vous l’aurez compris, je suis très satisfait de cette acquisition et du rendu des premières images.

Côté prix, là encore rien à redire, Sigma fait fort et se place bien en dessous de ses concurrents.
Moins de 1 600€ pour un téléobjectif de cette longueur de focale, je dis Merci !

Bon, je ne vous cache pas que je ne sais pas encore comment le rentrer dans mon sac à dos pour le prochain voyage… Affaire à suivre…

Un bien bel équipement pour qui souhaite se mettre à la photo animalière.

Mésange bleue au 600mm Sigma
Une mésange bleue prise à main levée à 600mm.

 

Amis possesseurs de ce Sigma, j’attends votre retour pour en discuter avec vous !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*