Le chat – Star du web ou Serial killer ?

Quand le chat n’est pas là, les souris ne sont pas les seules à danser ! Croyez-moi !

Le chat domestique (Felis silvestris catus) est un véritable fléau pour la biodiversité… en plus d’être ingrat et infidèle 🙂

 

Un peu de chiffres

Une étude menée par le Docteur australien Tim Doherty, quantifie les dégâts sur la biodiversité causés par les chats depuis qu’ils sont présents partout sur le globe. D’après lui, nos chers matous seraient responsables de l’extinction de 63 espèces animales (mammifères, oiseaux et reptiles) au cours des 500 dernières années…. Rien que ça !

Une autre étude américaine, réalisée en 2012, a désigné les chats errants comme « première cause de mortalité pour la faune sauvage aux Etats-Unis », affirmant qu’ils tuaient entre 1,4 et 3,7 milliards d’oiseaux et entre 6,9 et 20,7 milliards de petits mammifères par an.

Même constat en Grande-Bretagne, où, d’après la Mammal Society, les félins errants sont responsables de la mort de 275 millions d’animaux sauvages chaque année.

Toujours aussi mignons nos chatons ?

le chat est un terrible predateur qui n'a pas sa place dans la nature
Trop chou quand il s’amuse !

Oui mais chez nous ça va !

Si pour le moment, aucune étude ne démontre la responsabilité des chats dans la disparition d’espèces française, cela ne veut pas dire que tout  va bien et qu’il ne faut rien faire. Nous avons trop souvent l’habitude d’attendre d’être au pied du mur pour réagir…

 

Quoi faire ?

Une solution très simple serait d’éviter à nos chers matous de se promener impunément en pleine nature et donc de les empêcher de s’échapper. Pour ce faire, pourquoi ne pas poser des concombres à toutes les issues possibles ?

La preuve de l’efficacité de cette technique répulsive :

Trêve de plaisanterie. Vous aimez les chats ? pourquoi pas !

Vous en voulez un ? Allez-y ! Foncez à la SPA en adopter un ! Vous ferez un heureux et vous en ferez peut-être même une star sur Youtube quand vous le filmerez coincé dans une boîte de Chocapic.

Quoi qu’il en soit, s’il vous plait, gardez-le chez vous et ne le laissez pas sortir de chez vous.

« Impossible de garder mon chat à l’intérieur, le pauvre ! Il a besoin d’être dehors ! » Me direz-vous.

Mais si nous allons dans ce sens, pourquoi ne pas autoriser les possesseurs de crocodiles à libérer leurs animaux dans votre quartier pour qu’ils se dégourdissent les pattes ? Après tout ils seraient bien dehors ! à réguler les populations de chats errants… 😉

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*